FTL – Aire glaciaire

Mon territoire c’est les Alpes.
Non que j’y habite, pas plus que j’y suis né. Ce territoire est un rapport amoureux, fil rouge depuis mes 15 ans, l’âge où l’on m’a ouvert l’univers de la haute montagne.

C’est ainsi que le massif du Mont Blanc est devenu une partie de mon histoire. J’ai passé un été comme aide-gardien au refuge du Couvercle. De là, j’ai gardé le goût de la photographie. La montagne m’a fait photographe, comme elle a fait de mon cousin Pascal guide de haute-montagne.

Son histoire à lui s’est arrêté en 2001, le 1er mars. C’était la veille de mon anniversaire, je me souviens de ce coup de fil, de mon effondrement, de mon pleur.

J’ai remis les pieds à Chamonix neuf ans plus tard.
Les glaciers ont fondu… J’avais laissé un paysage, j’en découvre un autre.

Voilà mon projet, regarder ces glaciers de la vallée de Chamonix. Et me confronter – enfin – à ce deuil. Où est passé le glacier des Bossons sur lequel je m’entrainais crampons aux pieds ? La Mer de Glace où je cavalais pour rejoindre mes refuges, combien de mètres a-t-elle perdu en épaisseur ? 50 ?

Le paysage me fait mal. Je ne m’y attendais pas.
Je souffre dans mes muscles les dix ans de fougue perdue. Comment montrer la perte d’un paysage, la lecture d’un autre, la perte d’un « frère ». Je me sens pauvre.

FTL est pour moi une expérience, celle d’ouvrir un paysage intérieur, tout en faisant le constat de celui d’aujourd’hui, fondu. Le front des glaciers que je photographies, s’ils disent au moins les dix années les plus chaudes, disent-ils ce qui m’habite ? Je suis là avec ma question. Aussi, j’esquive. Autant le deuil, que ma difficulté à traduire.

Je me heurte aux saisons. Il n’y a que l’automne déneigé, minéral, qui me donne à voir. Je n’ai que peu de temps pour tenter de produire ces images, contraint aussi par mes commandes, contraint par ma famille. J’esquive encore… Je photographie ces aires glaciaires du massif du Mont Blanc, je réalise les 10 ans figés dans ma mémoire. Dix ans, c’est mon ère glaciaire à moi que je viens de traverser.

©IGN – 1990 pour les cartes / ©GoogleEarth 2013 pour les photos satellites